Histoires & reportages
d’une société (im)probable

Que sont « Les Contes Urbains »

A ceux qui ont commencé la lecture des différents articles ou ceux qui préfèrent commencer par cette page, bienvenue !

Laissez-moi vous expliquer ce que sont Les Contes Urbains, ce que représente ce site et comment en apprécier la lecture.

Qu’est-ce que le site Les Contes Urbains

Ce site n’est rien d’autre qu’un journal d’information numérique fictif.

Chaque contenu que vous lirez sera issu de la société imaginaire et hautement (im)probable du projet des Contes Urbains. Tous les personnages ou événements que vous rencontrerez à travers les articles, dossiers, enquêtes et autres témoignages ne seront que pure fiction.

Chaque publication permettra d’édifier avec toujours plus de précision ce qui caractérise cette société, son histoire, ses événements majeurs, ses grands personnages, tout cela par l’exploration du quotidien de ceux qui y vivent.

Tous les articles seront signés par différents (faux) journalistes. Ces derniers sont des personnages à part entière, chacun avec ses idées, ses principes, son style et son parti-pris.

Bien entendu, lors de vos premières lectures, vous serez confus face à des termes tels que les Navi, la 1re Guerre Mondiale Numérique, les Pirates et Corsaires, l’Energie du Net; face à des noms de personnages tels que Lisa Humphrey, Mark Lehanne, Suraj Shankar ou encore Janelle Koné. Chacun de ces termes trouvera son sens à mesure que les publications sortiront et que le glossaire du site s’étoffera.

Sa place dans la fiction

Les Contes Urbains, en tant que journal d’information numérique est en réalité un site clandestin, dirigé par des sympathisants des mouvements Pirates, pourchassés, détruits puis stigmatisés après la 1re Guerre Mondiale Numérique. Le site est hébergé au sein du « Net contaminé », en opposition au « Net Libre ». Si la différentiation vous semble obscure pour le moment, les nombreux articles à venir vous éclaireront sur le sujet.

L’appellation Contes Urbains est tirée d’un discours prononcé bien avant la 1re Guerre Mondiale Numérique par Lisa Humphrey, chantre du parti Républicain américain. Cette femme politique, grande favorite à la Présidence et défenseure du « parti libertaire » avait qualifié de contes urbains des accusations portées par l’opposition sur une série d’attentats numériques commis sur le territoire américain et imputé à des pirates de l’armée numérique du même pays (appelés Corsaires). Là encore, le voile se lèvera progressivement sur ces termes et ces événements, comprenez surtout que Lisa Humphrey est un personnage emblématique des idées contre lesquelles les Pirates se sont battus. A l’heure de nommer leur journal, les membres de la rédaction – dont la plupart sont des Pirates ayant combattu durant la 1re Guerre Mondiale Numérique – n’ont pu s’empêcher ce clin d’œil ironique aux discours de leur ennemi.

Le projet Les Contes Urbains

Les Contes Urbains, c’est tout d’abord un projet d’écriture de Science-Fiction, né il y a plusieurs dizaines d’années avec pour ambition, la création de plusieurs tomes se déroulant au sein d’une société à mi-chemin entre anticipation et dystopie. Avec le temps, certains écrits se sont avérés sous une forme ou une autre dans la réalité, me forçant à revoir mes trames pour finalement m’empêcher d’en figer des traits satisfaisants. Repoussant l’échéance, cédant à la procrastination, j’ai finalement décidé de donner vie à cette société non pas à travers différents livres, mais bien par l’intermédiaire du site que vous consultez actuellement.

Ce n’est pas rien que d’oser livrer à tous un monde imaginé depuis tant d’années, mais le moment est venu de donner vie à cette société et à sa fiction. Outre le contenu présent dans chaque recoin de ce site, le projet des Contes Urbains me permet aussi de livrer mes photographies ainsi que mes illustrations car depuis le début, mon projet se rêve pluridisciplinaire. Toute critique constructive sera la bienvenue et je me réserve le droit de modifier chaque contenu présent ici à ma convenance et selon l’évolution de mes idées.

Chaque photo ou illustration, présentes et à venir seront postées sur les différents comptes sociaux des Contes Urbains : Instagram, Twitter, Mastodon, vous aurez l’embarras du choix !

Merci de respecter autant que faire se peut le travail réalisé. Il n’a pas pour vocation à être parfait mais au moins il est garanti sans aide d’une quelconque IA !

Sur ce, bonne lecture !

Aurélien Clochet